Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT   Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Bienvenu à POUSSAN AUTREMENT

logopa web

Connexion

LA LETTRE D'INFORMATION

 sigbiencompris
25 réactions au total.

Un lycée à Poussan : une opportunité stratégique

         « La seule richesse qui vaille est celle de l’homme » Jean Bodin

A - La gare TGV à Poussan, encore possible !?

? La combinaison intelligente et ambitieuse entre la réalisation du tronçon TGV Nîmes / Perpignan et le développement du port de Sète (dont il faut intensifier le co-développement dans une union pour la Méditerranée rénovée et des investissements vers l'Afrique et singulièrement la coopération avec le Maroc bénéficiaire d’un statut privilégié avec l'Union Européenne) et l'affirmation de Balaruc-les-Bains comme première station thermale de France , doivent permettre de promouvoir la création d'une gare à moindre frais (acquisition d'espaces libres d'habitations), à un espace-temps de 25/30 min de l'agglo de Béziers, de l'agglo de Sète, et de la métropole de Montpellier. Ce choix légitimerait l’abandon du projet de la Mogère à Montpellier (mise en cause par la Région qui préfèrerait la gare multimodale de St. Roch) et de celle de Béziers doublon de celle de Narbonne (8) ! La desserte de l'A75 pourrait s'améliorer depuis Mèze et Poussan tandis qu'un aménagement significatif de la D600 et de la D613 avec la création d'un rond-point faciliterait l'accès à Poussan dont l'urbanisme doit "exploser" sous le double effet de l'aménagement économique de la Plaine et l'apport imposé par le SCOT de 2500 habitants de plus dans la ZAC de Ste. Catherine. La création d'un héliport couplé à cette gare complèterait avantageusement le projet !

?   De même la combinaison rail/autoroute/eau pourrait en option rétablir la liaison ferroviaire Sète /Poussan pour alimenter la création d'une plateforme de redistribution au croisement Est/Ouest et Nord/Sud (débouché de l'A75 vers Sète). Cette liaison se "brancherait" sur les services des TER passant à Sète entre Montpellier et Béziers et irriguerait le nord Bassin de Thau non desservi (projet plus efficient que l'hypothétique Tram évoqué par G. Frêche depuis St.Jean de Védas jusqu'à Poussan).

B - Une base "industrielle" à la Plaine : une nécessité pour le développement économique du Bassin de Thau au cœur de la Région.

? Au moment où par son attractivité multi facettes la Métropole de Montpellier attire une population nouvelle et amorce le retour vers la création d'emplois, il serait absurde de ne pas valoriser la situation stratégique de Poussan et la disponibilité de ses espaces. A l'évidence aussi il serait aberrant de ne pas mettre ce potentiel géographique en interactivité avec le nécessaire développement du port de Sète.

? Depuis 15 ans notre vision globale est la même mais nos choix se sont affinés.   Sur un espace de 30 à 40ha à la Plaine : il faut mixer

  1. Le rôle d'une base logistique d'arrière-port de Sète combiné avec la sortie de l'Autoroute, voire la gare TGV (à situer sur le territoire limitrophe de Loupian ?) à spécialiser dans les produits propres et non polluants incluant les composants du numérique, de l'informatique, de l'électronique, soit aussi dans le registre exportation/importation de la machine-outil, des équipements spécifiques de l’automobile (, des systèmes dédiés aux nouvelles énergies. Cette approche qualitative peut se connecter avec les programmes des entreprises locales à vocation mondiale comme Dell à Montpellier, Pera (leader mondial des équipements de citernes pour le transport du vin) et Altrad (10) (holding mondial) de Florensac, Hexis de Frontignan, Stiram de Montblanc.... SIIF Energie France et son réseau à Aumelas (éoliennes). Simultanément cette zone doit accueillir des industries sous forme de laboratoire, de centre de recherche appliquée, de pépinière d'entreprises, d'unité de production dans les industries du futur immédiat.
  1. à partir du terreau culturel et artistique exceptionnel du Bassin de Thau dont participe significativement Poussan même (Di Rosa, Sergio, Cervera, Boniface, Jésionka,...) et du foisonnement créatif de Montpellier (jeux vidéo, dessins animés, à partir du numérique), la Plaine pourrait accueillir une industrie culturelle productrice de biens et d'équipement dans le livre imprimé et digital, la musique, le cinéma, dessins animés, la télévision, la radio, les jeux vidéo, internet, les logiciels, publicité, design, architecture...
  1. De même à partir des besoins en biologie de l'étang de Thau tant en aquaculture qu'en agriculture-viticulture que dans le domaine de la santé, et de la gestion de l'eau - celle usée et celle propre à la consommation humaine et à l'agriculture - est nécessaire le développement de la biotechnologie. La Plaine peut être le laboratoire expérimental de recherche appliquée ou de production prolongeant et développant les centres mondialement connus de Montpellier tels que l'Institut de génétique moléculaire du CNRS , l'Institut National de la Recherche Agronomique, l'Ecole Nationale de Chimie, Euromed, l'Institut Européen des membranes, l'Université des Sciences...

C – Une complémentarité à organiser entre une industrie ciblée et un environnement favorable porteur de champs expérimentaux d'application.

? Trois impératifs à concrétiser en partenariat :

  1. Un aménagement paysager des Condamines, 55ha maintenant l'existence des jardins partagés, avec des espaces naturels et la réhabilitation sur la Plaine d'une zone verte (zone tampon prévue au SCOT) pour garantir la qualité de l'eau de la Vène et de la source d'Issanka qui alimente Sète et la lagune.
  2. des mesures d'accompagnement avec les communes de Sète, Balaruc, Gigean et Poussan et la nouvelle communauté fusionnant CABT et CCNBT pour réaménager et revaloriser le parc d'Issanka (vocation à tourisme naturel) - avec les mêmes communes et aussi le SMBT (qui va perdurer) et la SNCF porteuse de la ligne TGV, pour reconquérir, en le végétalisant, le lagunage obsolète de Poussan, en accompagnant la conservation naturelle de la crique de l'Angle (liaison à réaliser avec le jardin Méditerranéen de Balaruc-les-Bains). Ces mesures seraient compensatoires des nuisances inéluctables liées à l'implantation du TGV, tranchée - 2 viaducs (plus de 2 km cumulés) .
  3. Une agriculture biologique (horticulture, production de fleurs, viticulture d’exception) concentrée sur 30ha des meilleurs terroirs et menée par des agriculteurs techniquement innovants et adeptes du circuit court des marchés, et accompagnés puisqu'il s'agit de reconquérir des terrains pour l'essentiel en friches.

D -Un lycée expérimental : nécessaire facteur d'équilibrage humain, fonctionnel et financier.

? Dès le 24 février 2014 à partir d'une étude fine de la démographie des élèves, de leur lieu de résidence, de leur durée potentielle de déplacement en car, de l'offre de formation, entre Montpellier, Sète, Pézenas, et Clermont-l'Hérault, intégrant les nécessités et besoins pour le développement économique du Bassin de Thau Poussan Autrement a adressé à la Région un dossier de projet de création d'un Lycée à Poussan, non plus sur les métiers de l'automobile et du poids-lourds comme nous l’avions conçu initialement. (11).

? Le fait que l’Etat, dans le cadre de la préparation du PLU dont la finalisation (soumission à l’enquête publique) se fera en 2017, limite le nombre de constructions de logements à Sainte Catherine. Cette décision libère la moitié de la superficie de cette zone soit quinze à seize hectares qui pourraient accueillir le Lycée et les espaces sportifs et culturels nécessaires. Il y a urgence à saisir et concrétiser cette opportunité.

Ce Lycée pourrait être le catalyseur des forces vives du Bassin de Thau, en

  1. Bénéficiant d'un statut expérimental au plan national par le rapprochement sur le même site d'un Lycée général, d'un Lycée technologique, d'un Lycée des métiers et d'un CFA
  2. 2.Mettant en adéquation les industries de la Plaine et du Bassin de Thau sur:

-          La préparation aux métiers de l'eau (captage, distribution, traitement, thermalisme, santé des eaux de consommation et traitement des eaux usées)

-          La préparation aux métiers du tourisme (cf. les thermes de Balaruc, le port de Sète, l'étang et l'arrière-pays).

-          La préparation aux métiers de la logistique (cf. le port, la gare TGV, la base logistique et industrielle de la Plaine)

-          Et celle des métiers de l’industrie culturelle...

  1. Devenant un facteur de développement humain : outre la réponse adaptée aux besoins qualitatifs de l'emploi sur le bassin de Thau et dans la perspective du développement de la Plaine ce lycée serait aussi un facteur d'équilibre et d'accélération dans la réalisation à venir de la ZAC Ste. Catherine et de l'économie de Poussan : apport d'emplois stables de fonctionnaires au pouvoir d'achat significatif (salaires) dynamisation sociale (sport-culture) mixité sociale et apport de jeunes. Attractivité vers la ZAC elle-même d'habitants sensibles à l'offre de formation et aux perspectives d'emplois concrétisant cette offre de formation.

Ainsi, les élus locaux, la Région et l’Education Nationale ont l’opportunité de créer un Lycée polyvalent (incluant l’apprentissage) enraciné dans les réalités du territoire !

 

Pour réaliser ce programme les élu(e)s de Poussan Autrement vont simultanément

  1. 1.Amener le maire et sa majorité à construire en commun un argumentaire et un calendrier prévisionnel de réalisation à communiquer et à plaider vers le décideur / aménageur la Région et tous les partenaires pouvant intervenir dans la réalisation du projet.
  2. 2.Rendre publique la démarche commune avec la majorité municipale
  3. 3.Inscrire la démarche dans la fusion programmée de la CABT et de la CCNBT
  4. 4.Simultanément saisir la Présidente de Région et les vice-présidents compétents sur les dossiers (développement économique / éducation / formation / environnement) pour leur démontrer l'équilibre et la valeur stratégique du projet
  5. 5.Communiquer à la presse la totalité du projet pour sensibiliser le grand public des contribuables, des employeurs, des salariés, des jeunes, des étudiants-lycéens, des chômeurs et des retraités tous concernés.

L’histoire sans fin du PLU illustre les atermoiements, la peine à décider, les occasions perdues, la peur du changement nourris du clanisme parfois xénophobe de « l’esprit village » : la réflexion sur le PLU, initiée en 2001 n’aboutira au mieux qu’en 2017 à l’ouverture de l’enquête publique qui elle-même pourra déchainer les passions et les intérêts particuliers sources de nouveaux retards.

Or, le temps passe qui sanctionne : les Clasch sont interdits de développement économique, Sainte Catherine doit accueillir moins d’habitations, la ZAD de la Plaine est forclose en décembre 2016 !......

Le choix à faire immédiatement inéluctable entre :

  • Le mixage dévalorisant actuel d’une cité dortoir où résiste, dans ce qu’il a de rétrograde « l’esprit village » et
  • La création solidaire d’une petite ville moderne, active et accueillante au développement équilibré qui ne se contentera pas « de regarder passer le train » ... fût- il un TGV !

Avec Jean Bodin (économiste et philosophe du XVIème siècle) les élus de Poussan Autrement ont choisi : « la seule richesse qui vaille est celle de l’homme ». Force de propositions et d’initiatives, confiants dans les effets du progrès, ils associent humanisme et économie et souhaitent la mobilisation citoyenne pour qu’enfin la création d’emplois ne soit pas ne soit pas ni un leurre ni une atteinte à la nature mais le moyen de prospérer harmonieusement pour et dans le « pays » !

Index de l'article

Les articles les plus lus

POUSSAN AUTREMENT (44,275 consultations )
2016....15 ans d’occasions perdues (8,221 consultations )
ESPACE INFORMATION (6,851 consultations )
AVERTISSEMENT TRIBUNE LIBRE (2,658 consultations )
Conseil municipal du 27 juin 2016 (2,628 consultations )
Conseil municipal du 18 juillet 2016 (2,624 consultations )
AFFAIRE CLASSÉE SANS SUITE ! (2,582 consultations )
Conseil municipal du 25 mai 2016 (2,477 consultations )
RALLYE TOURISTIQUE 2015 (2,363 consultations )
Fusion de la CABT et de la CCNBT (2,335 consultations )
CONSEIL MUNICIPAL DU 18 juillet 2016 (2,298 consultations )
LETTRE OUVERTE (2,288 consultations )
LE PROBLEME DE LA SECURITE (2,277 consultations )
LETTRES AUX ELUS ! (2,257 consultations )
VOUS AVEZ DIT TREVE DE NOEL ??? (2,214 consultations )
RECAPITULATIF DE VANDALISME (2,137 consultations )

Consultations des articles (évolution dans le temps)

Cliquez pour couter le texte en surbrillance!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur le site de POUSSAN AUTREMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici